Posts Tagged velomobile

Velomobiles vs bicycles: facts and figures.

Going back to a few months ago and the posts about my now sold Rotovelo velomobile…

I am adding today a slide with a comprehensive velomobiles model list – thanks to http://www.cykelvalg.dk, their main specification and performance vs regular bicycles. So here is the recap:

velomobile

Although the performance of a human powered vehicule depends greatly upon training, fitness, the added value of the complete fairing vs the extra weight of this feature is demonstrated here (with low uphill and downhill levels though). You can expect these numbers to increase greatly depending on the climb and downhill levels. I am still owner of a recumbent bicycle and a Catrike Speed trike / tricycle and believe, especially for the trike, that it is probably the best human powered vehicule I ever owned.

, , , , , , , , , , , ,

Leave a comment

Rotovelo – Terra Cycle inside*!

This post is also available in English.

J’ai commandé et reçu ma vélomobile Rotovelo directement chez Trisled en Australie puis effectué son montage moi-même. Vous pouvez lire la partie consacrée à son montage ici. Je me suis ensuite atteler à essayer de la rendre plus confortable et ergonomique. Voici la partie consacrée à la transmission.

Idler in place (3)

Idler in place

Durant le montage du Rotovelo et surtout les réglages, j’ai malheureusement trop raccourcis la chaîne. J’ai aussi remarqué quelques points que je souhaitais voir améliorés ou changer, non pas à cause de leur mauvais fonctionnement mais plutôt par envie de rester fidèle à mes préférences de (bon) cycliste couché (ou pas).

Je viens du monde du triathlon et de la course à pied, deux environnements où  le marketing et les marques sont très présents. Vous parlez produits, techniques, poids etc à chaque entrainement au bord de la piscine ou encore avant des fractionnés à la piste plusieurs fois par semaines. deux marques ont mes préférences sur ces disciplines:  Saucony pour la course à pied et Tyr pour la natation. Je ne cours plus beaucoup mais lors de mon dernier passage en Californie pour les vacances, je me suis tout de même offert une paire de Saucony au deux tiers du prix pratiqué en Europe. Preuve que le marketing fait donc son effet au delà de la pratique d’une discipline sportive.

Revenons vers le vélo couché et le vélomobile maintenant: une marque qui m’est apparue sortant du lot est Terra-Cycle. J’apprécie le soins apporté à ces produits et ainsi que leur technicité (roulements etc). Leurs poulies de renvoi de chaines sont déjà présentes d’origine sur le Catrike Speed mais je voulais me débarrasser d’un maximum de tube de chaine sur mon tricycle. J’ai donc commandé un kit avec une poulie double (pour le retour de la chaine – remplaçant le tube) pour obtenir à la fin plus qu’une trentaine de centimètres de tubes restants. Le roulage s’en trouve plus plaisant et la transmission plus fluide. Lors de la commande des poulies, j’ai été rediriger vers le site Icletta, responsables et importateur des produits Terra-Cycles pour l’Europe.

Monter une poulie de renvoi de chaine Terra-Cycle sur le Rotovelo:

Ma chaine trop courte et ne voulant pas compter sur de multiples raccords, je trouvais de la chaine vendue au mètre sur le site Icletta justement (près de 4 mètres de chaine sont nécessaires sur le Rotovelo, en particulier à cause des énormes écarts entre des plateaux). J’ai remplacé la chaine d’origine par une Sram PC 951 avec un maillon rapide. Lors de ma commande vers Icletta la question d’un changement pour une poulie Terra-Cycle s’est naturellement posée, pourquoi ne pas saisir cette opportunité pour améliorer la transmission du vélomobile. Je tentais d’abord d’adapter la poulie d’origine du Catrike Speed mais le diamètre était trop important (70mms). La poulie d’origine Trisled a un diamètre de 60mms et la structure qui la supporte est soudée au châssis du vélomobile, contrairement au Catrike Speed où le tout peut être démonté (voir la gallerie de photos pour plus de détails). J’ai donc commandé une poulie Terra-Cycle “générique” de 65 mms en même temps que la chaine de remplacement et ai pu la monter sans problème sur le Rotovelo. Je n’ai pas retiré de tube de chaine avec ce changement. Il y en a passablement sur le Rotovelo, ils protègent la chaine des projections diverses (je crois que sur les vélomobiles européennes les chaines sont en partie dans la carrosserie). Le résultat est subjectif mais je trouve que l’amélioration apportée par le changement de la chaine et l’ajout de la poulie Terra-Cycle a apporté un plus dans le ressenti au pédalage avec les plateaux et pignons classiques. L’étape suivante pour améliorer encore et permettre des rapports encore plus à l’avantage des capacités du Rotovelo serait le remplacement par une transmission de type Rolhoff. Dans tous les cas la transmission apparaitra toujours plus bruyante à bord d’un vélomobile que sur toute autre véhicule à propulsion humaine de part la résonance due à la carrosserie. La galerie de photos permet d’avoir plus de détails sur ma démarche. N’hésitez pas à me faire part de vos commnentaires, soit directement sur ce blog soit par le biais du forum http://velorizontal.bbfr.net/  sur le fil consacré au Rotovelo.

* Attention: Terra-Cycle dedans! J’ai décidé de ne garder ce titre sous sa forme originale, rappelant certains avertissements vus sur des voitures entre autre :-).

Cet article est une proposition d’amélioration, si vous suivez cette procédure vous en assumer les responsabilité et les risques. Elle n’a pas été approuvée par Trisled. Vos commentaires et suggestions sont les bienvenus. Je mettrai à jour cet articles plus tard dépendant de mon expérience.

, , , , , , , , , ,

1 Comment

Rotovelo – trouver ses marques – comfort et ergomomie.

This post is also available in English.

J’ai commandé et reçu ma vélomobile Rotovelo directement chez Trisled en Australie puis effectué son montage moi-même. Vous pouvez lire la partie consacrée à son montage ici. Je me suis ensuite atteler à essayer de la rendre plus confortable et ergonomique:

Je me souviens avoir lu sur un forum anglophone la conclusion suivante: un plus sur les tricycles ICE est la possibilité de réglage et d’ergonomie qui permet d’avoir un trike parfaitement adapté et comfortable pour ensuite effectuer des centaines de kilomètres dans les meilleures conditions, le point faible est le poids aditionnel engendré pour toutes les sorties que vous effecturez avec (cette affirmation date, en effet le dernier modèle Vortex est sauf erreur sous la barre des 14kgs). Rien néanmoins contre ICE, ces tricycles sont superbement construits (vous pouvez même en faire des vélomobiles avec le kit Ocean Cycle Challenger).

Le Rotovelo ne se bat pas dans le camp des poids plumes, pas non plus dans celui des possibilités de réglages et de comfort avec des combinaisons sans fin. Le siège est moulé dans la carosserie en plastique et ne permet pas de réglages (angles ou autre). La mousse du siège Trisled est faite d’une pièce fixée au corp du vélomobile par des clips. Les deux guidons sont parfaitement placés, la carosserie du vélomobile vous permet de  vous mettre à votre aise sans affecter l’aérodynamique. La position initiale des guidons est confortable et “relax”, assez haute en fait par rapport au références que j’ai sur mon Catrike Speed par exemple. L’espace intérieur du Rotovelo est à l’image de ce vélomobile: simple, fiable. Le feeling à l’intérieur est en fait très agréable, encore plus avec la couleur de la corosserie teintée bleue dans la masse rotomoulée.

Mes premières sorties avec le Rotovelo ont été très courtes: 8, puis 12 et enfin 45 kilomètres pour les trois premières. J’ai rapidement remarqué la qualité et le confort moyen de la mousse du siège: matériaux non respirant et dur, presque rude. J’ai choisi ce vélomobile à cause de sa simplicité mais je devais bien l’admettre, également à cause d’un passé avec des problèmes de dos:

  1. je n’aime la dureté et la rudesse du siège du Rotovelo
  2. j’adore la position, l’angle du siège et des guidons, toute la partie du haut du corp est très confortablement installée dans ce velomobile (je n’ai essayé qu’un Waw auparavant).
Je me suis donc mis à la recherche d’une solution pour avoir une position correcte voire parfaite et ne plus compter les kilomètres “avec mon dos”:

J’ai d’abord essayé de rassembler un maximum d’informations pour voir comment je pouvais mettre en place quelque chose qui puisse répondre à mes attentes en cherchant sur Google puis  Facebook. J’y ai trouvé des retours d’expériences. Nancy, première personne à posséder un Rotovelo en Amérique du nord, a mis à disposition des photos et a effectué différents changements sur son vélomobile: siège Ventisit et “hardtop” Flevobike  entre autre – Nancy roule en Floride. Nanda Holz de Spin Cyclz m’a mis à disposition via Facebook le modèle Ventisit le mieux adapté au Rotovelo. Ventisit était un choix évident à cause de sa réputation dans le monde de cyclisme couché et par le fait de la disponibilité de leurs produits en commande en ligne.

J’ai choisi le plus épais des mousses de siège modèle Varna afin de compenser au maximum l’absence de suspension du Rotovelo. Le chassis est en acier et propose un certain confort de part sa relative flexion (si je compare avec le cadre du Catrike Speed par exemple). Commande en ligne hyper simple, payement et je recevais la mousse une semaine plus tard avec le choix d’envoi le plus économique (je suis en Suisse – Ventisit est aux Pays-Bas).

Je fais la différence entre adresser un problème de comfort et un problème d’ergonomie. La mousse Ventisit permet de répondre à la première demande, celle du confort par un feeling beaucoup moins dur mais surtout par une matière respirante. La partie ergonomie n’était toujours pas idéale et mettre simplement la mousse Ventisit dans la carosserie du vélomobile était trop simple. Je restais à la recherche d’un support idéal pour ma colonne et mon dos.

Voici comment j’y suis parvenu:

Vous vous souvenez peut-être de ces mousses extra au fond de la boite de votre dernier casque de vélo ou de ski? Il y a quelques années il y en avait passablement inclus pour adapter le couvre chef au mieux à son heureux nouveau propriétaire. Lors de l’achat de mon dernier casque vélo Alpina j’ai du les acquérir en sus.. Tout change. Ces mousses de casques ont une taille et une forme parfaites, elles sont étudiées souvent pour le bas du crâne et la nuque.  La nuque étant la partie haute de la colonne, pourquoi ne pas convertir ces mousses en support additionnel pour assurer un meilleur support de la colonne? La largeur des mousses correspondait approximativement à la largeur du siège Varna. Les photos / la galerie décrivent avec plus de détails ma démarche. Pour résumer j’ai pris une grande partie des mousses qui étaient livrée avec mon dernier casque de ski Giro et cela était suffisant pour faire progresser de façon significative le confort et  le support de ma colonne. Cette approche permet de limiter également l’impact sur le poids que des pièces extras auraient pu occasionner. Je n’ai pas effectué de longues sorties, je mettrai ce post à jour avec mon ressenti et les remarques le cas échéant.

Cet article est une proposition d’amélioration, si vous suivez cette procédure vous en assumer les responsabilité et les risques. Elle n’a pas été approuvée par Trisled. Vos commentaires et suggestions sont les bienvenus. Je mettrai à jour cet articles plus tard dépendant de mon expérience.

, , , , , , , ,

2 Comments

Geneva: City at work (CEVA) plus how to escape for a bike trip across Switzerland!

CEVA: work.

This post is relating the current situation about mobility and transportation in the Geneva area with an escape route at the end…

The CEVA is due to solve most of the mobility issues in the Geneva area by the construction of a train railway around the city. The region spreads across two countries, making the transportation problems even more challenging. This picture is taken down my street where an underground station is due by 2015 and the project completed by 2017 with the first trains coming in. And people will jump from the car into the coach…hopefully.

I made de choice to take the picture looking at the sky to illustrate my post, I want to avoid you the view of the construction work  on the street, today and for the next 5 years. This video also shows how difficult it is to get such projects going live into a european cities today instead of 100 years ago.  The region has not been able to face mobility challenges for the past decades, relying on existing infrastructures and individual cars instead of efficient multimodal transportation sytems.

The Geneva region / area, claiming to be part of the most international and shining cities of the world,  is terribly late and above evertything has been blind on basic issues such as sustainability and transportation. The area is now at the back of the peloton, well behind other areas such as Basel or Zurich. The Geneva motorshow remains a nice piece of history, cars do look great and beautiful but that is the end of it.

Want to be part of the solution instead of being caught into the problem? Buy a bike, or even better, a tricycle or the most efficient enclosed vehicule in the world: a velomobile. You will be fast, no longer stuck in traffic jam, efficient and sustainable. And you will improve your health by exercising on a daily basis.

Let’s talk about some fun now: and how to exit the city… or symply plan your next bike travel across the country:
  1. SBB national railway website: http://www.sbb.ch/en/home.html
  2. Official site to travel the country by bike: http://www.veloland.ch/en/welcome.cfm (plan your stages, avoid the big climbs taking.. the train, your bike hotel etc, it’s all in there (and in English)!

, , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Comments

Rotovelo: articles en français – translation into French.

Rotovelo: Winter ride. Sortie hivernale.

Rotovelo: Winter ride. Sortie hivernale.

Je vais traduire tous les articles sur le Rotovelo d’ici la fin du mois de mars pour partager mon expérience avec les vélomobilistes francophone. D’ici là si vous avez des questions rendez-vous sur le Forum du Vélorizontal sur ce thread / fil.

I will translate all articles related to the Rotovelo into French by end of March to share my experience with non English speaking riders and extend the audience and interests about this velomobile.

, , , , ,

Leave a comment

Takashi Murakami, velomobile & sustainability.

takashi murakami, velomobile & sustainability.

Thinking about linking Takashi Murakami legendary flowers with concept of velomobile and sustainability. I fell in love with the work of the japanese artist in Art|Basel at the Blum & Poe booth but at about $750’000.- each original, my banker does not agree to sign the cheque yet. Will see the outcome of it… Believe the volumes of the velomobile with the design could be well togehter.

, , , , , ,

Leave a comment

Rotovelo – Rotocover!

Carrying on the adventure and the fine tuning of the most efficient veicule in the world: a velomobile. You may want to read my first posts about the Rotovelo prior to the below.

The cover in place on the Rotovelo.

The cover in place on the Rotovelo.

Autumn is here, leaves are falling and so does the rain, perhaps snow is coming soon – can you imagine a better wether for a velomobile commute? 🙂

I thought about a way to prevent the water from entering the body of the Rotovelo.

I am looking for something that is:

  1. Convenient
  2. Easy to set up
  3. Reliable

To achieve this I had to find the right material and get the competences needed in order to do work. I went down my street to my local tailor. She did not have waterproof material in stock so I ordered directly on the internet this product. Being an ignorant in this particular matter, it was not an easy task I would say. I relied very much on the information provided and placed my order based on my best assumption. Once delivered I took the Rotovelo and the material to the tailor for measurement collection and allow the work to start.

A few days later I took delivery of the cover…

The last modifications were made testing the cover directly onto the Rotovelo but I must admit that it is very much a prototype. Out of the above “to do” list, I would assess the current product as follows:

  1. Portable and convenient: partially responded for, I am not thinking it is convenient enough and would imagine a bag to carry it in an easier way.
  2. Easy to set up: It is not as easy  as expected to set up and fit on the Rotovelo body. The handle works well for removal but not to put the cover in place.
  3. Reliable: Will be tested during the next coming weeks.

I think one of the main issue  remains with the choice of material, I am looking for something more suitable for the use in term fabric. It should also be perhaps a bit more flexible and lighter in order to make the cover easier to fit on the Rotovelo body (and more compact to carry). It is a starting point, will see if it leads to a more viable and finished product. I would assess the price with the current configuration at about US$ 60.-

Attached gallery speaks as usual better than my English. I am happy to share any feedback or experience that had the same scope as this project.

This procedure is only a proposition and followed at ones own risk and responsibility. It has not the approval from Trisled. I remain open to any comment or suggestion seeking advice and improvement. It has not been tested over long rides and I may update accordingly at a later stage according to my experience.

, , , , , , ,

1 Comment